ESPACE ADHERENT

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Le vaccin contre la COVID-19 : possible en entreprise !

Publié le 10/03/21

Dans quelles conditions s’effectue la vaccination ? Quel public est concerné ? Quelle est la position de l’employeur vis-à-vis de la vaccination ? Le site du ministère du Travail répond à vos interrogations et à celles de vos salariés.

À l’instar des médecins de ville, les médecins du travail ont désormais la possibilité de vacciner des salariés volontaires, âgés de 50 à 64 ans inclus, atteintes de comorbidités. Ils se procureront le vaccin AstraZeneca auprès d’une officine référente de leur choix.
Le rendez-vous vaccinal n’engendrera aucune charge financière supplémentaire pour l’employeur.

Les employeurs sont encouragés à diffuser l’information à leurs salariés de la possibilité d’être vaccinés par le service de santé au travail de l’entreprise lorsque cette possibilité existe. Cette information doit être diffusée à l’ensemble des salariés quel que soit leur âge, tout en faisant mention du ciblage de la stratégie nationale (personnes de 50 à 64 ans inclus atteintes de comorbidités à ce stade de la campagne).
Une information peut également être diffusée par le service de santé au travail qui peut cibler les salariés susceptibles d’être concernés.
En tout état de cause, cette information doit indiquer de manière explicite que cette vaccination repose sur le principe du volontariat et s’inscrit dans la campagne de vaccination définie par les pouvoirs publics.

Fort de ses préconisations, le 25 février dernier le MEDEF a saisi le ministère du Travail sur la question relative à la responsabilité de l'employeur dans le cadre de la vaccination par les SST.
Dans sa réponse le secrétaire d'État, Laurent Pietraszewski, confirme que si l'information donnée par l'employeur aux salariés quant à la possibilité d'être vacciné par les SST est « conforme aux préconisations des autorités sanitaires, alors elle ne saurait par elle-même emporter une quelconque responsabilité des employeurs ». Il est ajouté « qu'en cas de survenue d'un accident médical imputable à des activités de soins réalisés à l'occasion de la campagne vaccinale anti-Covid 19,  la réparation intégrale de cet accident est assurée au titre de la solidarité nationale par l'Office national d'indemnisation  des accidents médicaux, des affections iatrogènes et des infections nosocomiales (ONIAM »).

+ d'infos sur travail-emploi.gouv.fr
Réponse de Laurent Pietraszewski à Geoffroy Roux de Bezieux