ESPACE ADHERENT

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Le maire de Marseille, Benoît Payan, reçu par le Conseil exécutif de l’Upe 13

Publié le 24/03/21

Les membres du Conseil exécutif de l’Upe 13 ont eu le plaisir de recevoir lundi soir (22/03/2021) le maire de Marseille, M. Benoît Payan, ainsi que son adjoint en charge du dynamisme économique, de l’emploi et du tourisme durable, M. Laurent Lhardit, pour échanger sur l’avenir de la ville et son développement.  

Une ville aux enjeux hors norme
Tous deux ont partagé lors de leurs interventions respectives l’immense complexité qui est la leur pour redresser la ville de Marseille. Aux difficultés structurelles de la ville se mêlent également les fragilités économiques et les urgences sociales liées au Covid-19.
La priorité de l’exécutif municipal est clairement de retrouver des services publics performants et la méthode consiste à renouer un dialogue efficace sans lequel rien ne sera possible.
L’enjeu est bel est bien celui de doter la deuxième ville de France des moyens, services, et infrastructures trop longtemps retardés, notamment à cause d’un « tournant de la modernité » que la ville n’a pas su prendre assez vite, selon les termes mêmes du premier magistrat.
Comme l’a reconnu M. Lhardit en introduction, ce sont les entreprises qui créent la richesse sans laquelle l’action publique est impossible. Le rôle de la ville, dans la limite de ses compétences propres, est de les aider et de les orienter.

CE 22032021 2 CE 22032021 3

Des échanges francs avec les membres du Conseil exécutif
Les échanges avec les membres du Conseil exécutif ont été francs et ont permis de couvrir de nombreux sujets, ainsi que d’identifier ceux pour lesquels des contacts plus poussés sont nécessaires.
C’est le cas de l’urbanisme et de la planification stratégique incontournable que cette problématique requiert, mais aussi de la sécurité, une compétence partagée entre la ville et l’État ou encore du tourisme, un sujet sur lequel des visions différentes devront être réconciliées pour permettre une approche commune.
De manière plus générale, Benoît Payan considère qu’il est essentiel de repenser les impératifs économiques à l’aune des exigences sociales et environnementales actuelles. Si les entreprises n’ont évidemment pas attendu pour agir, c’est un alignement d’intérêts qu’il faut rendre possible.

Une inquiétude sur la répartition des compétences
Le maire a indiqué que la répartition des compétences, notamment entre la ville, l’État et la métropole n’était malheureusement pas assez compréhensible pour les citoyens.
Le constat de l’exécutif municipal concernant la métropole est assez sévère. Elle est pour eux en l’état inefficace car « enfermée dans une vision centrée sur les mairies ».
Sur Marseille, Benoît Payan a rappelé que les compétences de la métropole comprennent la voirie, l’éclairage, les déchets, autant de champs d’action sur lesquels la mairie ne peut être pointée du doigt.

Cette première rencontre sera suivi d’autres réunions entre l’Upe 13 et la ville de Marseille afin de prolonger et approfondir les échanges.