ESPACE ADHERENT

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Les industriels ne sont pas des assassins !

Publié le 7/11/18

Une plainte contre X va être déposée par une association de l'Étang de Berre pour mise en danger délibérée de la vie d'autrui. À l'heure où la concertation RÉPONSES* (RÉduire les POllutioNs en Santé Environnement) se met en place, cette plainte vient saboter ce processus générateur de progrès et apporteur de solutions.

Rappelons que le vrai défi est avant tout de préserver la santé des populations, tout en maintenant et développant l'emploi.

Les militants écologistes à l'origine de la plainte visent très directement des industriels locaux, dont l'activité serait accusée de provoquer des maladies chroniques graves.

La qualification de « délibérée » présuppose un acte volontaire, voire prémédité, et s'utilise habituellement à l'encontre de criminels, d'assassins et relève d'une juridiction pénale.

L'Upe 13 juge inacceptable que de telles accusations soient proférées à l'encontre de chefs d'entreprise.

Les industriels de l'Étang de Berre investissent régulièrement depuis de longues années en faveur d'une réduction de la pollution de l'air. Entre 2005 et 2015, les particules fines ont été réduites de 65%, les dioxydes de souffre de 70%. 1 milliard d'euros a déjà été investi sur l'Étang de Berre sur la période.

La transition énergétique est le but collectif à atteindre. C'est l'affaire des industriels mais aussi de l'ensemble des acteurs publics et institutionnels, de la population, qui doivent œuvrer de conserve pour construire des solutions durables.

C'est pourquoi l'Upe 13 demande officiellement que cette plainte soit jugée irrecevable par la justice.

* Le SPPPI se saisit de manière innovante de la question santé-environnement sur le territoire de l'Étang de Berre en allant à la rencontre des habitants des 21 communes avoisinantes. Il se positionne en facilitateur, coordinateur et pilote de la démarche de concertation RÉPONSES visant à s'engager face aux attentes des populations en santé-environnement avec un programme d'actions élaboré à partir des échanges, orientés pour cette 1ère phase, sur la qualité de l'air.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn